Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

Photographie de la dernière activité

N° 35 décembre 2016
EDITO CEMAT
Le 4 novembre dernier, nous perdions l'un de nos frères d'armes, l'adjudant Fabien JACQ, mortellement blessé par un engin explosif improvisé au Mali. Quelques jours plus tard, nous avions trois blessés dans un accrochage violent. Le sang français coule sur le sable malien. Il ne s'agit pas de simples faits divers : l'armée de Terre fait la guerre contre le terrorisme islamiste là-bas pour que les Français vivent en paix ici. Du Levant également, vos soldats vous protègent. Après avoir participé à la formation de la célèbre golden division irakienne, les Français appuient désormais son engagement à Mossoul au moyen de canons Caesar. En métropole, enfin, les hommes et les femmes que vous avez croisés cet été sur les plages et que vous apercevez désormais en patrouille dans tout le pays, ont à coeur de veiller à votre protection quitte à passer les deux tiers de l'année loin de leurs familles. D'autres éduquent la jeunesse au sein du service militaire volontaire (SMV) ou encore recrutent et forment les 11 000 soldats supplémentaires qui auront rejoint en fin d'année la force opérationnelle terrestre (FOT). Pour durer malgré ce suremploi « omnidirectionnel », l'armée de Terre doit désormais donner à son nouveau modèle sa pleine puissance. C'est tout l'enjeu de l'année 2017 qui verra la préparation de la prochaine loi de programmation militaire. Cela suppose avant tout de conforter la place centrale du commandement dans notre armée. C'est la raison pour laquelle nous avons réédité l'historique Livre Bleu sur l'exercice du commandement, désormais disponible aux éditions Economica sous le titre de Commandement et Fraternité. Sans commandement pas de cohésion, pas de cap et pas d'action ! Cela nécessite ensuite d'agir dans trois directions : finaliser l'organisation avec « Au Contact », en place à 100 % à l'été 2017 accélérer l'outillage des forces terrestres, notamment avec l'arrivée de Scorpion et avec le remplacement du FAMAS par le HK416. Il faut désormais que les équipements rattrapent les effectifs et enfin donner une orientation vers l'avenir à notre modèle. Ce dernier point est l'objet d'un document prospectif que nous avons réalisé et édité sous le nom d'Action Terrestre Future (ATF), document détaillé dans les pages qui suivent. L'armée de Terre constitue une part majeure de notre assurance-vie cela suppose un effort de défense significatif. Renoncer à cette assurance-vie est en général irresponsable, le faire en l'état actuel du monde serait suicidaire. Bonne lecture à vous !! Général d'armée Jean-Pierre BOSSER.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016