Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

Photographie de la dernière activité

6400. Centième anniversaire de Pierre Landabourou
En ce lundi 22 juin, par un soleil radieux, les invités se pressaient pour rejoindre la salle municipale de Saint-Etienne-de-Baïgorry. au coeur du Pays Basque.
Le maire les y avait conviés pour célébrer le 100e anniversaire de l'enfant du pays, Pierre Landabourou qui a jusqu'à sa retraite tenu le salon de coiffure local, tout comme son père avant lui.
Mais « Pierrot » s'est également distingué pendant la seconde guerre mondiale, ce qui lui a valu de recevoir les insignes de chevalier de la légion d'honneur le 4 août 2017 au titre des internés résistants : il est depuis lors membre de la SMLH.
Un parcours de courage et de ténacité
Alors que les allemands occupaient le Pays Basque et que sa maison natale avait été réquisitionnée, Pierre Landabourou avait décidé de quitter la France pour rejoindre le Général de Gaulle en Angleterre en passant par l'Espagne. Il y parviendra avec quelques compagnons à l'issue d'un périple riche en rebondissements.
A peine la frontière franchie, il est arrêté par la guardia civile. Il sera interné dans les geôles de Pampelune puis au camp de concentration tristement célèbre de Miranda, d'où il sortira fin 1943 après plusieurs mois de détention dans des conditions très éprouvantes.
Avec l'aide de la Croix-Rouge, il ralliera ensuite Malaga puis Casablanca avant de s'embarquer pour Liverpool d'où il sera dirigé vers Londres, son but initial.
Engagé dans un escadron de 32 bombardiers intégré au Bomber Air Command de la Royal Air Force, il y servira comme mécanicien sur les tourelles mitrailleuses des Halifax jusqu'à la libération et y connaîtra la violence des combats aériens.
Démobilisé, il reviendra tenir le salon de coiffure et mener à Baïgorri une vie de discrétion et de dévouement pour les autres, notamment comme pompier volontaire et lors de l'accueil de migrants par la commune.
Lors du vin d'honneur, le Maire a rendu hommage au centenaire avant qu'Alain Chantereau, le Président du Comité Soule-Basse Navarre, ne retrace le parcours héroïque de Pierre Landabourou dans un discours riche en anecdotes pour beaucoup ignorées de ses proches môme !
Avant de conclure cette rencontre émouvante par le verre de l'amitié, le Président de la Section Béam/Soule, Jean-François Delbos. a remis au héros de la fête, la médaille de la SMLH.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016