Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

Photographie du dernier reportage des figures

Né le 27 juin 1924 à Bristol, Connecticut, U.S.A. de Leo SHAY et Florence NICOLAR, 8ème d'une fratrie de 9 enfants. Son grand-père, Joseph NICOLAR, était l'auteur d'un livre, écrit en 1893, Life and Traditions of the Red Man, que Charles a réédité pour faire reconnaître le peuple de la Nation Penobscot. (Duke University Press, avec une Preface de Shay).
Descendant de Jean-Vincent Abbadie, Baron de Saint-Castin en Béarn (1652-1707), de la lignée de Bernard Anselme, installé dans ce qui est devenu le Maine, où il est venu en 1665 avec le Régiment des Carignan-Salières.
En avril 1943, seulement un an après qu'il ait fini le lycée, Charles, 19 ans, est appelé par l'Armée américaine et formé au combat comme infirmier. Il fait partie du la 1ère Division d'Infanterie, 16ème Régiment, 3ème bataillon, et sera en garnison au sud de l'Angleterre. Plus connu sous le nom de “Big Red One” (le Grand Rouge), cette Division avait bien réussi ses campagnes contre les Allemands en Afrique du Nord et en Sicile. Expérimentée en débarquement amphibie, elle était prête pour l'invasion de la Normandie. Comme infirmier de combat, Private Shay a été assigné au bataillon d'assaut dès la première vague de combat le 6 Juin 1944.
Pour son courage sur le champ de bataille à essayer de sauver ses camarades, il reçoit la médaille d'argent des Etats-Unis. Suite à son action sur la ligne de front dans les batailles d'Aachen, Huertgen Forest, Ardennes (Battle of the Bulge) et du Rhin (près Remagen), il est capturé dans la Vallée du Sieg. Un mois après, il est libéré du camp prisonnier allemand le 18 avril 1945. A l'automne 1945, à la fin de la 2ème Guerre mondiale, il reçoit 4 médailles de bronze américaines et il est démobilisé.
Face au chômage sur la réserve Penobscot sur son île dans le Maine, Shay se re-engage comme infirmier à la Compagnie de la Police Militaire au Quartier général à Vienne en Autriche en 1946.  Quatre ans plus tard en Autriche, où il rencontre son épouse, Lili, il retourne aux Etats-Unis. En 1950, il est envoyé à la Compagnie médicale du 7ème Régiment de la 3ème Division d'infanterie, d'où il part au Japon lors du début de la Guerre de Corée. En novembre 1950, il débarque en Corée du nord où sa division se bat contre l'Armée chinoise. Promu au titre de Sergent Maître, Shay reçoit la médaille de Bronze avec deux bouquets de feuilles de chêne pour sa bravoure et a été nommé pour une seconde étoile en argent.
Six mois après une libération honorable de l'Armée américaine, Shay rejoint l'Armée de l'Air en février 1952, recevant le titre un an plus tard d'adjudant. Plusieurs mois plus tard, il est transféré à la Base aérienne Tinker (Oklahoma) comme infirmier du 6ème Escadron météorologique. En tant que membre de l'escadron mobile, il a voyage aux îles Marshall dans le Sud Pacifique et participé à des séries de tests de la bombe atomique ("Operation Castle") à Eniwetok Proving Grounds en 1954. En 1957, s'étant réinscrit plusieurs fois, Shay retourne en Allemagne, rejoint l'Hôpital de l'Armée de l'air américaine à Wiesbaden. Là, son épouse met au monde un fils, Jonny. Le dernier tour d'action militaire pour Shay sera à l'Hôpital de l'Armée de l'air américaine à Sembach, la base aérienne de la Guerre froide pour la base des missiles tactiques en Allemagne. L'été 1964, après plus de 20 ans de service militaire américain, l'Adjudant Shay se retire et déménage dans la ville d'enfance de son épouse à Vienne en Autriche. Il obtient un travail à l'Agence internationale d'énergie atomique (IAEA), au quartier général à Vienne.
Le 6 novembre 2007, le Président Nicolas Sarkozy, lui a personnellement décerné  le titre de Chevalier de la Légion d'Honneur, le distinguant comme vétéran combattant des Indiens Penobscot à Omaha Beach.    
En 2009, Charles Shay est venu en Béarn, sur les pas de son ancêtre Jean-Vincent d'Abbadie, Baron de Saint-Castin, léguant un drapeau de la Nation Penobscot au Musée d'Arette en Pyrénées-Atlantiques.  En mai 2017, à bientôt 93 ans, il retournera en Béarn et terminera son voyage en Normandie autour d'une commémoration, début juin 2017, d'une place face à Omaha Beach afin d'honorer la Mémoire des soldats amérindiens qui ont débarqué sur Omaha Beach le 6 juin 1944.
Pendant la deuxième Guerre mondiale 44,000 Amérindiens se sont inscrits auprès des Forces armées américaines deux ont reçu la Médaille d'Honneur, 51 ont mérité la Médaille d'argent « Silver Star », 34 la Croix « Distinguished Flying Cross ». Ils ont également été honorés de 47 Médailles de « Bronze Stars » et 71 Médaille de l'Air.


Retourner à l'historique des reportages de figures locales



  © SMLH - 2016