Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

Rapport Moral de l'année 2018, par le Président Jean-François Delbos
Les Valeurs de notre association S'il est régulièrement souligné que l'entraide est la valeur centrale et fondatrice de notre Société, rappelons que ceci est lié à la période dans laquelle a émergé l'idée de créa tion de cette association, dans l'après de la Grande guerre. Comme le rappelle notre président national, c'est en 1921, pour aider les familles de décorés ayant été frappées par le conflit de 14-18 et démunies socialement, qu'est née la Société d'entraide des membres de la Légion d'honneur.
La mémoire des faits historiques et la conscience, non seulement de notre devoir, mais encore de la manière dont évoluent nos sociétés et notre manière d'y intervenir, doivent donc nous éclairer. C'est un impératif de tenter d'apporter en réponse une forme d'engagement qui soit conforme à la tradition, qui montre comment cette tradition est d'actualité.
C'est pourquoi la SEMLH, reconnue d'utilité publique par décret du 27 mars 1922 est devenue SMLH, Société des membres de la Légion d'honneur, avec la devise : « Honneur- Patrie - Solidarité ». Les blessures des conflits passés étant apaisées, notre association est passée de l'entraide à une solidarité plus ouverte. Nous avons pour spécificité de rassembler les récipiendaires de la plus élevée des distinctions nationales, qui reconnaît des « mérites éminents acquis au service de la Nation » à titre civil ou militaire. Conscients du fait que cette mise à l'honneur crée aussi des devoirs, nos membres souhaitent donner du sens à cette reconnaissance, qui est pour eux un point de départ. Il s'agit de porter les valeurs qui la soustendent et les traduire en actions, notamment auprès de ceux qui se trouvent en situation difficile. Répondre concrètement àce souci de solidarité, chacun peut le faire individuellement. Mais l'association est là pour aider les membres à se rencontrer, à échanger et à formuler une perspective commune, qui soit son identité propre.
C'est ainsi que la section s'est impliquée sur son territoire, dans l'actualisation des projets, dans la coordination de leur soutien et dans leur communication interne et externe. Il faut toujours rappeler les missions que notre Société s'est fixée.
Rassembler, rayonner, s'engager, promouvoir et aider, sont les cinq piliers sur lesquels s'appuie la Société des membres de la Légion d'Honneur, selon ses propres textes. La Société s'est fixée trois missions, en cohérence avec ces piliers et qui correspondent parfaitement à l'idée fondatrice formulée lors de sa création dès 1921 :
* Concourir au prestige de l'ordre national de la Légion d'honneur et contribuer au rayonnement des valeurs et de la culture de la France sur le territoire national comme à l'étranger.
* Promouvoir, dans la société française, les valeurs incarnées par la Légion d'honneur et contribuer au développement de l'esprit civique et patriotique, notamment par des actions éducatives auprès de la jeunesse
* Participer à des activités ou des actions de solidarité nationale tout en renforçant les liens d'entraide entre les membres.
Réalisations
Depuis notre dernière assemblée annuelle, notre section a poursuivi les chantiers déjà lancés et a développé des actions nouvelles. Le bureau a engagé un travail pour actualiser et améliorer le positionnement de la section tant vis-à-vis des comités que des acteurs locaux
Pour un meilleur positionnement et la réalisation des projets, nous avons créé un groupement Décorés en action, avec les associations des Médaillés militaires, de l'Ordre National du Mérite, et de l'ordre des Palmes académiques. J'ai mis en place des réunions bi annuelles avec les présidents de comité et le président de la section Côte Basque, le général Philippe VOUTE, qui permettent de maintenir et de promouvoir une bonne intelligence et une coordination entre nous. Il s'agit de promouvoir tous les potentiels et les actions décentralisées des membres.
Esprit des projets en cours
Il nous a semblé pertinent, afin de ne pas nous éparpiller, de ne pas marcher sur les pieds des associations travaillant déjà dans le secteur social et d'être conformes à l'esprit généré par les travaux du siège, de viser une action liée à la promotion de la solidarité inter-générationnelle, au travers de la citoyenneté et de l'apprentissage, qui sont des thèmes et causes soutenus parla SMLH nationalement.
Les quatre projets sur lesquels nous travaillons convergent sur ces perspectives :
* Un avenir ensemble, (Fondation de la Grande Chancellerie), qui parraine et soutient des jeunes méritants défavorisés durant leurs études, poursuit son activité
* Les jeunes en marche pour l'emploi, qui parraine et soutient les diplômés de 18 à 30 ans dans l'accès au premier emploi, la recherche de stages et d'emplois en alternance
* Le projet citoyen de demain, qui soutient l'éducation citoyenne et la prévention de la délinquance
* L'apprentissage mis à l'honneur, qui comme son nom l'indique, va favoriser la promotion de cette orientation en facilitant la liaison à l'interface des différents acteurs.
La commission Entraide et solidarité a poursuivi ses travaux sur les dossiers d'attribution d'aides, aux anciens ou à des associations méritantes qui sont soutenues par des légionnaires.
La commission Chancellerie, oeuvre au rayonnement de l'ordre enliaison avec la Préfecture.
La commission Communication -rayonnement rassemble aussi des compétences mises au service des différents projets, par le partage de l'information interne et le rayonnement externe.
La commission Animation, mutualisée avec le Comité de Pau, favorise la convivialité des échanges internes et la qualité du rayonnement.
S'engager
Le volontariat bénévole tend à diminuer. Cette tendance est relevée par d'autres associations. Les bureaux des comités ont du mal à se renouveler et nous sommes, au niveau de la section en recherche de volontaires pour intégrer le bureau ou les commissions. Chacun d'entre nous doit donc se faire recruteur. Si la baisse du nombre des membres de la section est minime, du fait du travail incessant de notre secrétaire, nous devons tous nous faire les promoteurs de notre société et de nosactions et inciter les moins anciens à prendre des responsabilités.
Echangeons entre nous et avec notre environnement. Identifions les compétences disponibles et mettons les au service des engagements et de l'action de la Société, de manière à fédérer et valoriser l'engagement des membres et favoriser le rayonnement.
Notre association permet, entre autres, à ses membres de vivre en phase avec les préoccupations de la société française. Elle permet aux plus anciens comme aux plus jeunes d'exprimer leur souci de la solidarité. Une réalité qui doit inciter chacun à participer activement, à proposer son énergie pour soutenir ou renforcer l'engagement de la Section Béarn - Soûle.
Rapport activité 2018 par le secrétaire Philippe Josz.
Le compte-rendu d'activités de la section Béarn-Soule rend compte des activités 2018 de la section,
Ø des quatre comités de la section : Pau, Oloron, Orthez, Soule Basse-Navarre.
Ø des quatre commissions : entraide, communication, chancellerie et animation/convivialité.
Ø et des quatre projets : un avenir ensemble, les jeunes en marche vers l'emploi, citoyen de demain et l'apprentissage à l'honneur.
Les activités 2018 au niveau section, comités, commissions et projets continuent à un niveau comparable aux dernières années. Il faut particulièrement féliciter l'engagement des membres des bureaux section et comités, des membres des commissions, des membres des projets, des délégués et participants actifs.
Les activités les plus marquantes 2018:
Entraide : 1300 heures cumulées dans des actions d'entraide des délégués et de la commission entraide. Participation en fin d'année 2018 au lancement plan anti solitude de la ville de Pau qui devrait se concrétiser en 2019 et au plan bien vieillir du centre social la pépinière qui héberge notre association.
Solidarité : Plus de 550 heures ont été passées à des actions de solidarité pour aider des personnes appartenant ou non à la SMLH, mais aussi à des actions caritatives et celles de l'honneur en action.
Rayonnement de la Légion d'Honneur : cérémonies patriotiques, remise de décoration, manifestations mettant la Légion d'Honneur en avant ont été suivi par plus de 200 adhérents pour plus de 500 heures de présence. Nous avons eu en particulier le concert caritatif en février 2018, en partenariat avec « convergence » pour participer à l'achat de matériels médicals pour l'hôpital de Pau.
La section et les comités assurent de bonnes relations avec les principales institutions départementales, mais aussi centres sociaux, éducation nationale, maison des jeunes La section participe à des projets de solidarité au niveau de la ville de Pau, et dans les centres sociaux ou MJC qu'elle fréquente.
Renforcement de la cohésion nationale : dans ce domaine qui doit mettre la SMLH au coeur de la nation (investissement au profit de la jeunesse, éducation futur citoyen, lien intergénérationnel).Environ 40 légionnaires ont participé aux projets en cours, en particulier avec un avenir ensemble, les jeunes en marche vers l'emploi et citoyen de demain. Ces projets sont réalisés en partenariat avec la médaille Militaire et l'Ordre National du Mérite. Espérons en 2019, trouver quelques Légionnaires supplémentaires pour ces projets associatifs qui nous installent réellement au coeur de la Nation.
Activités administratives : entre les tâches administratives diverses, les réunions des bureaux section ou comités, les réunions des commissions et projets, la mise à jour du site internet de la section, la rédaction de la lettre du légionnaire et du bulletin semestriel, ce sont prés de 2000 heures qui ont été passé pour le besoin du fonctionnement de la section.
Les quatre commissions fonctionnent de manières optimales et indépendantes.
La commission entraide se réunit tous les mois et traite les cas proposés, interne ou non a la SMLH. Son aide est réalisée sous forme pécuniaire ou sous forme de conseil. Des propositions pour faciliter la vie des adhérents ont été faites comme « présence verte » avec la signature d'une convention.
La commission animation et convivialité nous a proposé plusieurs voyages et escapades, et à participer à la mise en place de la logistique pour les événements section, comme le concert caritatif qui a réunit presque 500 personnes, la réunion annuelle et le cocktail de fin d'année qui a réuni plus de 100 personnes.
La commission chancellerie se réunit environ tous les 2/3 mois, en coopération avec la présidente de l'ANONM, et le président des MM, fait le point sur les dossiers en cours, analyse les demandes et valide le lancement de nouveaux dossiers.
La commission communication se réunit environ 6 à 8 fois par an, en particulier pour le lancement du bulletin semestriel ou pour faire évoluer l'outil de communication. La communication est indispensable pour informer et tenir les adhérents et prospects au courant des activités et projets de la section, mais aussi se faire connaitre dans l'espace local dans lequel nous évoluons. La lettre du légionnaire est devenue mensuelle, la commission souhaite que beaucoup plus de personnes participent aux articles que ce soit au niveau des comités, des commissions, des projets ou chacun d'entre les adhérents qui peut compter une histoire dans la rubrique « tranche de vie ». A noter aussi la sortie du « livret d'accueil » à destinations des nouveaux Légionnaires et de ceux n'ayant pas adhérer.
.
Points des effectifs
Les effectifs 2018 ont légèrement décru, malgré un nombre de décès moins important qu'en 2017 (40 en 2017 contre 27 en 2018), les démissions et radiations sont très importantes (5+5) : nous devons anticiper ces départs en expliquant notre utilité dans le périmètre local. Les nouvelles adhésions dans la section retrouvent un niveau habituel de 27 contre 61 en 2017. Cette baisse est du au fait que les réserves se tarissent (moins de prospects en attente) et que les futures promotions de légionnaires seront plus faibles. Le taux d'adhésion des nouveaux nommés à notre section est de 76% en 2017 et 72% en 2018, alors que le taux national est inférieur à 30% grâce au dynamisme de la section dans ses projets. Chacune et chacun d'entre nous doit concourir aux recrutements de légionnaires qui n'appartiennent pas ou n'appartiennent plus à la SMLH.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016