Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

samedi 23 septembre 2017
Un Dragon du 13e RDP tué au Levant
Un Adjudant/Chef du 13e RDP est mort ce midi au Levant a annoncé l'Etat-major des armées, sans préciser plus de détails sur le lieu "afin, explique-t-il, de ne pas alimenter la propagande de Daech". En fait, surtout, pour ne pas avoir à expliquer où opèrent actuellement les commandos français, et avec qui.
Ce sous-officier a été tué suite à un échange de tirs assez long selon la même source, qui explique que ce dragon, spécialiste en recherche humaine, était inséré comme "conseiller" auprès des forces locales.
L'EMA affirme qu'il a été fait le choix de ne pas nommer ce sous-officier afin de protéger sa famille, qui bénéficie, comme lui, du décret d'anonymat.
Comme ce blog l'écrit régulièrement, les forces spéciales françaises paient un lourd tribut à la lutte contre le terrorisme. Plusieurs dragons avaient été blessés, parfois très grièvement au Sahel. Leur devise est connue (Au-delà du possible) et elle est régulièrement, en mission, d'actualité.
Il y a quelques mois, deux commandos du CPA 10 avaient été gravement touchés par un minidrone piégé.
Ce sous-officier est le premier militaire français à perdre la vie au Levant. Le régiment n'avait pas perdu de personnel à l'étranger depuis 2009, année terrible qui avait vu la mort de sept dragons du 2e escadrons, tous noyés, en Afghanistan (27 septembre 2009) et au large du Gabon (janvier 2009).
L'adjudant-chef S G... est un pur produit du système 13, où il s'est engagé comme EVAT fin 2003, à 20 ans. Il intègre le 2° escadron, celui à dominante nautique (l'escadron avait perdu déjà sept des siens au Gabon et en Afghanistan), avec lequel il réalise sa première mission, en Bosnie, en 2005, début d'une longue série d'opex.
Dès l'année suivante, il devient sous-officier et obtient son brevet de chef de cellule d'équipe de recherche aéroportée. Il assure alors deux missions en Côte d'Ivoire au sein du GFS Licorne en 2007 et 2008. Son théâtre suivant est bien plus exigeant : il assure deux mandats au sein du GFS Jehol, en 2009 et en 2010. Ce GFS a été mis en place pour localiser et libérer deux otages français. Il y décroche une de ses deux citations.
Il sert ensuite "dans la corne de l'Afrique" puis à nouveau en Afghanistan, où pourtant, dès la fin 2012, il n'était plus sensé y avoir de forces françaises. En 2014, il est chef d'équipe de recherche, responsable d'une équipe de base à six dragons. Il est envoyé au Sahel, au sein du GFS Sabre, en 2014, puis en Irak-Syrie, en 2015, au sein du GFS Hydra en 2016, et donc, à nouveau, en 2017.
Soit 10 opex en 12 ans de service, hors période de formation initiale.
Tous les éléments de cette biographie, illustrent, s'il était besoin, la trajectoire d'un dragon prometteur qui avait tout pour aller encore "au-delà du possible".
Il était pacsé et père d'une petite fille. Il venait de fêter ses 34 ans.


Retourner à l'historique des souvenirs



  © SMLH - 2016