Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

Photographie de la dernière activité

Le Défi de l'UNESCO Guerre de masse, la Première Guerre mondiale a été marquée paradoxalement par un tournant universel, celui de la création des tombes individuelles pour les soldats. Avant 1914, ceux-ci n'avaient droit ni à la sauvegarde de leur nom patronymique, ni à l'inhumation de leur corps dans une tombe individuelle. Dès le début de la guerre, la tombe individuelle s'impose. La personnalité du soldat est reconnue. C'est le résultat d'un mouvement de fond des sociétés occidentales marquées par la réduction de la taille des familles, par la progression de l'instruction et par la démocratisation des régimes politiques. Les nécropoles militaires de la Grande Guerre illustrent ce tournant. Leur inscription au patrimoine mondial s'impose comme un moment majeur du centenaire. En faisant son entrée dans le patrimoine mondial, la Grande Guerre s'enracinerait définitivement dans la mémoire universelle et « perpétuelle ». Un défi majeur pour l'avenir de la mémoire. Serge BARCELLINI Contrôleur Général des Armées Président Général de l'association "Le Souvenir Français" Annexes : - La liste
- 'La carte des nécropoles proposées à linscription sur la liste du patrimoine mondiale
Contact :
president@souvenir-francais.fr


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016