Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section
Béarn-Soule

Photographie de la dernière activité

Hommage rendu à Philippe Boudon par le Président de L'UNP Béarn, Jean Peré lors de la cérémonie religieuse des obsèques en l'église de Montaut et en présence d'une très nombreuse assemblée d'amis civils et militaires.
Montaut le 18 octobre 2017.
Boudon Marie, François, André, Philippe est né le 22/9/1933 à Montaut dans les Basses-Pyrénées. C'est le dernier d'une famille de 4 enfants.
Élevé par sa grand-mère, à la fin de la communale il rejoint ses parents à Pau. Son père exerçant comme avocat à la cour. A la fin de ses études secondaires son père refuse son engagement pour l'Indochine, car il n'est pas majeur. A 20 ans il s'engage et rejoint après Saint Maixent le 18ème RCP à Pau. De là est affecté en Algérie au 18ème RCP.
De Juillet 1954 à Décembre 1958 il participe avec le18 à toutes les opérations dans les Aurés. Pendant les périodes de détente, il aura l'occasion de sauter sur les zones de Montebello, Markounas, Darchitanes, Jemmapes.
Début 1959 il est affecté à la BETAP, passe son brevet de moniteur parachutiste, N° 998, et devient instructeur.
Début 1961 à mai 1963 il servira au 1er RCP à Pau comme chef de section. Respecté il sera toujours apprécié pour son ardeur au travail, sa maîtrise de soi, son autorité, son esprit d'initiative, son esprit d'équipe et de discipline. De part son éducation religieuse catholique il fera toujours preuve d'une moralité irréprochable.
Début 1970 Philippe Boudon devant être osmosé quitte les TAP pour effectuer une carrière dans le privé jusqu'en 1993. Il sera successivement agent d'assurance, commercial dans une grosse entreprise, pour terminer par avoir un commerce dans l'île de Ré afin de vendre des produits du Sud-Ouest.
Actif, il effectue la traversée des Pyrénées à pied d'ouest en est, d'Hendaye à Collioure. Ce sera aussi le périple jusqu'à St Jacques de Compostelle.
Philippe aimait la vie, les plaisirs simples et lorsqu'il arrivait quelque part la mrosité et la tristesse laissaient place à la joie.
Malgré une taille modeste il n'avait pas hésité à choisir les parachutistes car il possédait cran et culot.
Médaillé militaire à titre exceptionnel à 23 ans. Il était décoré de la croix de la valeur militaire avec 3 citations et fût nommé chevalier de la Légion d'Honneur.
Dans le milieu associatif des anciens combattants il était Président de l'UNC à Montaut, membre actif aux médaillés militaire,aux DPLV, aux anciens du 18° RCP, du 1er RCP et un éminant membre de l'UNP Béarn.
Philippe auprès de St Michel nous contemple avec son sourire coquin en se disant : « n'ayez crainte, je vous prépare le terrain, ici je suis toujours bien et très heureux ».
Adieu Philippe.


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016